evden eve nakliyatsehirlerarasi evden eve nakliyat

Volleyball masculin : Les Carabins offrent une belle opposition, mais s'inclinent devant Brandon

Imprimer

Samuel LandryL’équipe de volleyball masculin des Carabins de l’Université de Montréal a subi une défaite de 3-1 (23-25, 25-18, 25-19, 25-20) devant les Bobcats de Brandon, l’équipe classée numéro un du tournoi, vendredi soir au PEPS de l’Université Laval en quart de finale du championnat canadien.



Les Bleus ont surpris leurs adversaires dès le début du match. Tirant de l’arrière en première manche, ils sont parvenus à compléter une remontée et à remporter la première manche par la marque de 25-23.

Les champions de la conférence de l’Ouest se sont ressaisis par la suite et ont remporté les deux sets suivants, 25-18 et 25-19.

« Nous avons eu un bon début de match. Nos gars étaient ici pour jouer. On a commis de petites erreurs ici et là, mais on apprend. Je suis content de l’expérience », dit l’entraîneur-chef Georges Laplante.

Au quatrième set, les Bleus ont pris une avance de trois points au départ, mais le pointage est demeuré serré jusqu’au temps mort technique. Ensuite, les Bobcats ont repris le momentum et ont réussi à terminer le match avec un gain de 25-20.

Maxime Campeau (Études internationales) a connu une bonne sortie avec 11 attaques gagnantes. Ses coéquipiers Charlie Loignon (Éducation physique et santé) et Vincent Duval-Demers (Administration, HEC Montréal) en ont ajouté dix chacun. Ce dernier a également réussi un total de deux blocs.

La troupe de Georges Laplante jouera maintenant pour la cinquième position. La demi-finale consolation sera jouée samedi à 14h30 contre les Golden Bears de l’Alberta.

 

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Relations avec les médias:
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420

 

Dossiers

 

L'autisme

Vivre avec un trouble du spectre de l'autisme n'est pas une sinécure. Mais, grâce aux av...

 

Ignorer la douleur peut avoir de graves conséquences

Diffuse ou insistante, lancinante ou brutale, la douleur est un tragique trouble-fête. E...

Le chiffre

127 077

Le nombre de diplômés postsecondaires a fléchi au Québec en 2012.

Lire la suite...