Des nouvelles des Chaires de recherche du Canada

Imprimer

Une nouvelle chaire et trois renouvellements : c'est le bilan de l'Université de Montréal au dernier concours des Chaires de recherche du Canada (CRC). L'Université enregistre ainsi un taux de succès de 100%.

Trois renouvellements
Michel Desjardins, professeur au Département de pathologie et biologie cellulaire, renouvelle pour les sept prochaines années sa Chaire de recherche du Canada en microbiologie cellulaire. Il poursuivra ainsi ses recherches sur les macrophages, ces cellules du système immunitaire qui jouent un rôle déterminant dans notre capacité à combattre les maladies infectieuses. Chercheur à l'Institut de recherches cliniques de Montréal, Nabil Seidah a lui aussi obtenu un renouvellement septennal pour sa CRC en protéolyse des précurseurs. Ses recherches en génétique et en biopharmaceutique l'amèneront à se pencher sur les rôles de certaines enzymes, les protéases, dans les maladies liées au vieillissement et au dysfonctionnement cellulaire. À la faveur du renouvellement quinquennal de sa CRC, Carlos Silva, professeur au Département de physique, continuera ses travaux sur les matériaux semiconducteurs organiques.

Une nouvelle chaire en éducation
Actuellement professeur à l'Université catholique de Louvain, en Belgique, Christian Maroy se joindra à l'UdeM à l'automne 2010. Il entrera en fonction au Département d'administration et fondements de l'éducation grâce à l'obtention de la Chaire de recherche du Canada en politiques éducatives. Depuis une quinzaine d'années et dans de nombreux pays, on observe le développement de nouveaux modes de régulation et de gouvernance des systèmes scolaires.

Ces nouvelles politiques éducatives visent l'amélioration de la qualité de l'enseignement par des mesures telles que l'accroissement de l'autonomie des établissements, le recours aux évaluations externes et la responsabilisation des acteurs quant aux résultats (obligation de rendre des comptes). Ces politiques constituent ainsi, pour les milieux éducatifs de tous les pays concernés, une référence commune et névralgique. Franchissant les limites habituelles de l'analyse des politiques éducatives qui tendent à cloisonner les composantes du système éducatif, Christian Maroy plante fermement son analyse au cœur de ce système, c'est-à-dire dans les établissements scolaires.

Attentif à tous les acteurs et à leurs interactions, il comparera les nouvelles politiques éducatives et analysera leur mise en œuvre locale ainsi que leurs effets dans plusieurs systèmes, au Québec, au Canada et en Europe. En raison de cette approche novatrice, interdisciplinaire et globale, les travaux de cette nouvelle Chaire de recherche du Canada susciteront sans nul doute un vif intérêt dans les milieux éducatifs des pays concernés, auprès des grands décideurs comme auprès des acteurs de première ligne.

Le vice-rectorat à la recherche tient à offrir ses félicitations à tous les chercheurs et souhaite la bienvenue et le meilleur des succès au nouveau titulaire.


Sur le Web

 

Dossiers

 

La Grande Guerre, 100 ans plus tard

Il semble si près et si loin à la fois, ce premier conflit mondial, souvent éclipsé p...

 

Francofête 2014 : Les correspondances

Malgré toutes les variations de formes et d'usages qu'elle a connues au fil des siècles...

Le chiffre

26,9 %
Les étudiants d’origine chinoise comptent pour plus du quart de tous les étudiants internationaux inscrits dans les universités et les collèges canadiens.
Lire la suite...