Les toits verts de Danielle Dagenais

Imprimer

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Durée : 3 min 22 s

Danielle Dagenais aime les toits verts. Ces surfaces permettent de diminuer la chaleur produite par les bâtiments, un élément de plus en plus important à considérer en milieu urbain. Professeure à l'École d'architecture de paysage de l'Université de Montréal, elle s'occupe notamment de ceux situés sur le pavillon de sa faculté. Une quarantaine d'espèces de plantes se reproduisent aujourd'hui dans ces petits écosystèmes fréquentés par une multitude d'insectes pollinisateurs. Avec ses quelque 150 toits verts, Montréal n'est pas un modèle en la matière, comparé à Portland ou Chicago, aux États-Unis, ou même Toronto, au Canada.

 

À lire aussi

Sur le Web

 

Dossiers

 

La Grande Guerre, 100 ans plus tard

Il semble si près et si loin à la fois, ce premier conflit mondial, souvent éclipsé p...

 

Francofête 2014 : Les correspondances

Malgré toutes les variations de formes et d'usages qu'elle a connues au fil des siècles...

Le chiffre

26,9 %
Les étudiants d’origine chinoise comptent pour plus du quart de tous les étudiants internationaux inscrits dans les universités et les collèges canadiens.
Lire la suite...